Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Collectif Anti-Nucléaire de Saône-et-Loire (CAN 71)
  • Collectif Anti-Nucléaire de Saône-et-Loire (CAN 71)
  • : Collectif d'après Fukushima, contre le nucléaire et son monde.
  • Contact

Contacts :

canvsnuk (at) gmail.com

can71 (at) riseup.net

 

Collectif Anti-Nucléaire de Saône-et-Loire

Chemin des Clos

71460 Culles-les-Roches

Archives

/ / /

Le Collectif Anti-Nucléaire de Saône-et-Loire s’est créé à la suite de la catastrophe de Fukushima. Après Otawa en 1952, Kychtim en 1957, Sellafield en 1957, Three-Mille-Island en 1979 et Tchernobyl en 1986, c’était une catastrophe de trop. Il nous est apparu impossible de rester là sans rien faire et de compter sur d’autres (Etat, partis politiques ou syndicats) pour envisager une éventuelle sortie progressive du nucléaire ou un quelconque moratoire.

 

Le monde du nucléaire est un monde où la démocratie n’a pas de place et où le mensonge est maître. C’est lui qui voudrait nous faire croire aujourd’hui que le nucléaire français est meilleur que celui des américains, des russes et des japonais réunis bien que ce soit une technologie très française, le mox, qui empoisonne les japonais pour des centaines de milliers d’années.

 

En Europe le Danemark, la Norvège, la Pologne, l’Italie, l’Irlande, l’Autriche, le Portugal, l’Estonie, la Lettonie, la Lituanie et la Grèce n’ont pas de centrales sur leur territoire. Le Danemark, la Norvège, l’Autriche et l’Irlande ont même inscrit la non utilisation de cette énergie dans leur constitution. Bientôt la Suisse, la Suède et l’Allemagne sortiront du nucléaire. De plus en Belgique et en Espagne il a été décidé un moratoire sur l’arrêt des constructions de nouvelles centrales. Il ne reste plus que quelques fanatiques comme la France, le Royaume-Uni ou la Finlande pour vouloir développer cette industrie mortifère.

 

Ici, en Bourgogne, nous construisons le monde de demain dirait AREVA qui commande le Pôle Nucléaire Bourguignon et prépare la construction de nouvelles centrales dans le monde. Cet avenir irradieux nous ne le souhaitons à personne. La technologie d’ici vaut bien celle des japonais et nos centrales EPR ou pas sauront bien exploser comme les leurs. AREVA se fait aujourd’hui l’apôtre du développement durable mais il n’est qu’une seule durabilité en matière de nucléaire, c’est celle de l’irradiation.

 

Nous ne voulons pas payer pour quelques scientifiques gâteux et une poignée de politiques fanatiques. Puisque ce sont eux qui ont fait ce choix de déments sans nous consulter à aucun moment, qu’ils assument maintenant la sortie du nucléaire et ses conséquences. Nous réclamons l’arrêt du nucléaire civil et militaire maintenant et sans conditions.

 

Il y a peu de temps, les japonais étaient comme les français : confiants dans leur technologie. Pour eux comme pour nous, le coût du nucléaire sera bien plus que financier. Nous sommes aujourd’hui à leur côté en dehors de toute attache partisane pour demander que tout cela s’arrête.

 

Irradiés de tous les pays, unissons nous !

Partager cette page

Repost 0
Published by